Stonewall :  Un ami avec des extras ?

Écrit par Derek Duval, parent de Genspect et traduit par un parent francophone de Genspect. (Go here for the English version.)

Le 13 octobre 2021, la BBC a diffusé Stonewall, un exposé fascinant et d’une importance critique réalisé par Nolan Investigates. Au fil de 10 épisodes et de plus de six heures de contenu, on comprend comment un groupe de pression privé comme Stonewall a pu devenir si rapidement influent dans tout le Royaume-Uni et au sein de ses institutions les plus vénérables.

L’équipe de journalistes d’investigation de Stephen Nolan cherche à répondre à cette question fondamentale :  Comment des organisations comme la BBC et l’Ofcom (le régulateur britannique des communications), des gouvernements comme celui de l’Écosse et des écoles de tout le Royaume-Uni ont-ils pu permettre à une organisation extérieure, quel que soit son objectif ou son programme, d’influencer les priorités de couverture et de présenter une idéologie comme un fait?

“C’est fréquemment renversant —vous entendrez comment le gouvernement écossais a payé Stonewall pour faire du lobbying, comment le correspondant LGBT de la BBC, censé être impartial, travaillait également pour Stonewall, et comment des professionnels de la santé dénonçant des problèmes graves ont été écartés par des campagnes d’intimidation.”

Gareth Roberts sur Unherd

Dans l’épisode 5 du podcast, Nolan interviewe le Dr David Bell, la première personnalité de premier plan à s’exprimer sur la volonté troublante du NHS de pratiquer la médecine expérimentale sur une nouvelle cohorte non étudiée d’adolescents vulnérables revendiquant une identité trans.

“Les gens pensent que cela a à voir avec le fait de ne pas discriminer les personnes trans, alors que je pense que c’est une question complètement distincte.   Et je pense que la tentative de l’inscrire dans la même histoire que l’homophobie et la discrimination à l’égard des gays et des lesbiennes est tout à fait volontaire, et je pense que cela provoque une confusion considérable.”

– Dr. David Bell, Stonewall, Ep. 5, 38:44

En plus de se pencher sur la complexité de cette confluence de forces sociales, politiques, idéologiques, médicales et développementales  Nolan nous éclaire sur les fractures entre les LBG et les T. Alors que l’idéologie transgenre et la possible homophobie  qui ont dominé l’agenda de Stonewall au cours des cinq dernières années s’écartent rapidement des valeurs de la communauté LGB, Stonewall s’aliène de nombreux gays qui ont le sentiment que leur lutte de longue haleine pour l’égalité, le respect et une plus grande acceptation a été cooptée et transformée en quelque chose qu’ils reconnaissent à peine et qu’ils ne soutiennent pas ; ainsi, la communauté LGB a commencé à organiser ses propres nouveaux groupes pour contrebalancer le monopole de Stonewall en matière de représentation et de point de vue. Les journalistes d’investigation notent que Stonewall et sa grande influence ont “redéfini l’homosexualité pour en faire une question de genre plutôt que de sexe, au cœur même de tout ce débat”.

En ce qui concerne la BBC, alors qu’elle se faisait le champion de l’acceptation et de l’ouverture de la communauté LGBT, une culture a émergé au sein du radiodiffuseur public dans laquelle la remise en question de l’agenda de Stonewall était taboue. Ce même organisme d’information, qui s’enorgueillit de son objectivité, de sa recherche de la vérité et de son attachement aux nuances, autocensurait les reportages ainsi que les discussions internes des journalistes qui remettaient en question la théorie de l’identité de genre en tant que science ou programme social.  Le documentaire de Nolan expose comment Stonewall a influencé la BBC pour qu’elle couvre l'”identité de genre” d’une manière qui l’affirme comme un fait établi et ne tolère aucune dissidence.

S’il faut reconnaître à la BBC le mérite de s’informer sur elle-même, les préoccupations soulevées par Nolan (et le fait que la BBC et Stonewall aient refusé toutes les demandes de discussion avec lui) laissent plus de questions que de réponses.  Cela signifie-t-il que la BBC revient à l’intégrité et à la transparence qui ont contribué à sa réputation de source d’information la plus fiable et la plus impartiale au monde pendant des décennies ?  Ou la BBC répondra-t-elle aux questions pertinentes et légitimes de Nolan par une nouvelle obstruction ?

Quelle que soit la décision de la BBC – et nous espérons qu’il ne s’agit pas de se cacher derrière le “mur” – cet exceptionnel travail de journalisme d’investigation enhardira le peuple britannique à s’opposer à l’agenda de Stonewall : Les personnes LGB qui sont accusées à tort de sectarisme, les organismes de surveillance qui veillent à ce que les médias soient équilibrés et les gouvernements conscients de leurs responsabilités envers tous, et les parents qui peuvent désormais résister aux écoles qui enseignent l’idéologie du genre comme un fait à leurs enfants et qui contribuent à l’augmentation vertigineuse des taux de transition médicale.

Copy link
Powered by Social Snap